La diversification alimentaire de bébé : à quel mois commencer ? A 4 mois ? A 6 mois ? Démarrer avec un des légumes ou bien des fruits ? A quel repas, mais aussi, avant, ou après le lait ? Beaucoup de questions liées à la diversification, et pour la plupart d’entre nous : peu d’accompagnement de la part des professionnels de santé. Nous vous faisons le guide de cette étape très importante de la vie de votre bébé, pour que sa diversification soit un vrai plaisir pour lui comme pour vous !

A quel âge peut-on démarrer la diversification alimentaire de son bébé ?

Sur cette question, les avis peuvent diverger : l’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant, donc un démarrage de la diversification alimentaire aux 6 mois révolus de bébé.
La recommandation d’Ameli pour la France est un peu plus flexible et recommande l’introduction des premiers légumes à partir de 4 mois au plus tôt.

En conclusion, nous disposons donc d’une fenêtre de 2 mois pendant laquelle on peut commencer à faire découvrir d’autres goûts que le lait à nos bébés.

Doit-on démarrer la diversification le midi ou le soir ?

Il est plutôt conseillé de donner son premier repas diversifié à bébé le midi. En effet, si jamais l’introduction du légume provoque une réaction allergique, vous seriez plus enclin à le remarquer et agir en conséquence que si cela apparaissait dans la nuit. Egalement, pour des raisons digestives : le petit estomac de votre bébé n’étant pas habitué à recevoir autre chose que du lait, il vaut mieux que d’éventuels soucis digestifs apparaissent en journée plutôt que la nuit.

Est-il mieux de donner le repas diversifié avant ou après le biberon (ou la tétée) ?

Il est plutôt recommandé de donner le repas après le biberon, pour éviter que bébé refuse la tétée ou son lait. En effet, le lait reste l’élément le plus important de son alimentation et la diversification alimentaire ne doit en aucun cas s’y substituer.

Commencer la diversification par les fruits ou les légumes ?

Il est conseillé de démarrer avec les légumes, afin d’éviter que votre bébé ne préfère le goût sucré des fruits et vous refuse les légumes par la suite. Après 2 semaines de légumes, vous pouvez introduire les fruits, avec légume le midi et fruit au goûter. Egalement, il est recommandé d’alterner entre les fruits et légumes qui favorisent le transit, versus ceux qui le ralentissent, afin de ne pas provoquer de troubles digestifs à votre bébé.

Quels légumes pour commencer ?

Au démarrage de la diversification : des légumes faciles à digérer pour éviter les soucis digestifs : carotte, courgette, panais, épinard, potimarron, potiron, butternut, petits-pois, blanc de poireau, endive, betterave, patate douce, brocoli. Veillez à retirer la peau des légumes avant de les cuire.

Et quels fruits ?

Côté fruits, privilégiez : banane, pomme, coing, pêche, abricot, poire. A choisir bien mûrs et à toujours cuire au démarrage. 

Puis-je mélanger les légumes dans les recettes dès le début de la diversification ?

Cette question est très importante : vous devez toujours faire goûter l’aliment seul à votre bébé. Effectivement, en cas de réaction allergique, il faut que vous puissiez savoir quel légume ou fruit en est à l’origine. Dès que votre enfant en aura goûté et validé plusieurs, vous pourrez les panacher. Même chose pour les fruits.

Comment cuire les aliments au début ?

Pour préserver tous les nutriments des légumes et des fruits, l’idéal reste la cuisson vapeur type babycook. Mais elle n’est pas obligatoire : vous pouvez également les cuire dans l’eau (sans ajouter de sel dans l’eau de cuisson) avant de les réduire en purée bien lisse, presque liquide.

Rajouter des matières grasses ?

N’ajoutez aucune matière grasse type huiles végétales, beurre ou crème dans les premiers petits pots de votre bébé. Laissez le découvrir le goût des aliments seuls, et testez les réactions allergiques. Cela n’est recommandé qu’à partir de 6, 7 mois, ce qui arrive finalement très vite !

Diversification : quelles quantités bébé 4 ou 5 mois doit-il manger ?

Les premiers jours, quelques cuillères seulement ! Votre bébé va découvrir la texture, le goût : tout cela est très nouveau pour lui. Les doses augmenteront progressivement à mesure que son appétit de purée s’ouvrira : 30 à 50 grammes de purée aux 4 mois de votre enfant, puis augmentation jusqu’à 200 grammes environ à ses 8 mois. Votre bébé mange plus, ou moins que les quantités recommandées ? Ce n’est pas grave ! Faites lui confiance et surtout, ne vous focalisez pas sur les grammages, qui sont indicatifs. En revanche, si votre bébé refuse totalement de manger, consultez votre pédiatre.

En savoir plus sur la diversification : recettes de petits pots pour bébé, méthodes alternatives de diversification… Consultez notre Guide complet !