Nul besoin d’attendre que bébé naisse pour pouvoir communiquer avec lui, bien autre contraire. La grossesse est une formidable opportunité pour commencer à tisser des liens avec son futur nouveau né. L’échange peut se faire de multiples manières, plébiscitées par de nombreuses études scientifiques. Mais comment faire, techniquement, pour communiquer avec son bébé in utero ?

Parlez-lui, dès les premières semaines de grossesse

Même si cela peut paraître étrange, il ne faut pas hésiter à parler à son bébé dès le début de la grossesse. En effet, la communication favorise l’établissement du lien mère-enfant. Il peut ne pas être évident de s’adresser à une petite personne en devenir, sans connaître son visage, sa personnalité, son sexe, et qui n’est alors pas plus gros qu’un grain de sésame. Mais cela a été scientifiquement prouvé : la construction de l’amour qu’on porte à notre enfant démarre ici, au point de départ de sa vie.

A partir de la 26ème semaine de grossesse, bébé vous entend !

Ce n’est pas parce que bébé est isolé dans votre ventre qu’il n’entend rien, au contraire. Le fond utérin résonne en permanence, et votre bébé perçoit toutes les vibrations qui peuvent se passer autour de lui : le ventre qui gargouille de sa maman, les battements de son coeur, les vibrations de votre voix, de celle du papa… C’est d’ailleurs le son de votre voix qui est le plus puissant : votre bébé va percevoir vos intonations, vos éclats de rire, ressentir les mélodies que vous fredonnez… Il a même été prouvé qu’il pouvait y répondre : accélération des battements de son coeur, mouvements : c’est une vraie communication qui s’instaure !

Faites-lui écouter de la musique

En plus de tout ce que vous pouvez lui raconter et lui expliquer sur votre vie quotidienne, votre bébé apprécie énormément les chansons, comptines et berceuses que vous lui chantez, mais aussi la musique que vous pouvez lui faire écouter. En effet, un bébé se montre beaucoup plus réceptif à la naissance lorsqu’il entend des mélodies auxquelles il a été confronté in utero. La grossesse est donc le moment de vous repasser tous vos albums préférés, afin de faire écouter à votre futur bébé tout ce qui vous rend heureuse, et passer de bons moments de relaxation ensemble.

Par le toucher : pratiquez l’haptonomie

Cette science de l’affectivité consiste à tisser un lien par la communication gestuelle entre les parents et le bébé in utero. Ainsi, par le biais de caresses et de légères pressions sur le ventre de la maman, un échange se construit avec bébé, qui viendra sentir la chaleur des caresses et se loger au creux de la main de son papa. D’après Françoise Dolto, les bébés qui ont connu ce développement de l’affectivité in utero se sentent plus facilement en sécurité, sont plus calmes et apaisés après la naissance. Renseignez-vous vous assez tôt pour réserver vos séances avec des sage-femmes qui proposent l’haptonomie, car dans les grandes villes, la demande est forte !

Impliquez le papa dans ces échanges

Il n’est pas rare d’entendre des témoignages de futur pères qui déclarent se sentir un peu à part pendant la grossesse. Effectivement, bébé n’est pas dans leur ventre, c’est un fait. Ils sont ainsi privés naturellement de toutes les sensations que vous pouvez avoir et qui tissent vos premiers liens avec votre enfant. Pour éviter ce sentiment d’exclusion, impliquez-le dans les échanges avec bébé ! Il peut lui parler, lui chanter des chansons, lui faire écouter ses musiques préférées, toucher votre ventre, le caresser… concernant l’haptonomie, il est même recommandé que le papa soit présent, afin de construire les premiers échanges avec le futur bébé à trois. Bébé est tout a fait capable de reconnaître la voix de son papa. Vous verrez, la réceptivité qu’il peut montrer pendant l’haptonomie est souvent incroyable ! Beaucoup de témoignages racontent que bébé vient se lover au creux des mains rassurantes de son papa, posées sur le ventre de la maman. Un formidable moment d’échange avec bébé in utero !

diversification